Archives de Catégorie: Communiqués

Communiqué : Collon joue toujours la carte de la confusion

Le Collectif Missak & Mélinée est actuellement ouvertement mis en cause dans une situation vécue par le journaliste militant, Victor Dedaj, animateur du site Le Grand soir. Cette mise en cause vient du journaliste et militant confusionnisme Michel Collon dans sa présentation de la défense de son collègue.

Victor Dedaj a été empêché de se produire dans le café associatif parisien dit La Commune libre d’Aligre le 29 février dernier à la suite d’une campagne d’affiches contre sa présence au motif que son site participe au confusionnisme en publiant divers auteurs négationnistes, d’extrêmes droite ou conspirationnistes ; affichage opéré dans le quartier de ce café et revendiqué par des « antifascistes du 12e arrondissement « . À cela s’est ajouté dernièrement un article publié sur le site Conspis hors de nos vi(ll)es intitulé « Oui, Viktor Dedaj du Grand Soir est un antisémite ! ».
Ce texte fait réponse à un article de Victor Dedaj publié sur le site Le Grand soir le 13 mars 2012.

Le Collectif Missak & Mélinée dénonce la conclusion de Michel Collon qui évoque explicitement un complot commun qui l’unirait à Victor Dedaj : l’usage d’affiches dans la même ville contre lui-même et son ami, interdiction pour lui de se produire à la Bourse du travail, empêchement de débattre dans un café pour Victor Dedaj.

Pour Monsieur Collon ces similarités sont suffisantes semble-t-il pour établir un lien évident entre deux événements et mettre en cause le Collectif Missak & Mélinée. Le Collectif Missak & Mélinée ne se joint pas à cette initiative et n’entend pas fournir de façon circonstancielle et forcée une position sur ce journaliste. En l’état, notre mouvement ne déclare pas que Victor Dedaj serait un antisémite et nous ne disposons pas d’éléments concluant à ce propos.

Si le Collectif Missak & Mélinée condamne des accusations excessives ou non prouvées, Victor Dedaj n’a cependant pas de légitimité à s’insurger contre des manifestations d’hostilité à son égard dès lors qu’il fait le choix d’ouvrir son site à des auteurs conspirationnistes, négationnistes ou fascistes même en « petit nombre » comme il aime à le rappeler. Le Collectif Missak & Mélinée ne peut être tenu responsable des déconvenues et empêchements qui surviendraient aux militants, journalistes et intellectuels trouvant intérêt à donner de la voix à l’extrême droite ou à tous les bons amis de Monsieur Michel Collon.

Nous tenons à exprimer notre soutien aux membres de conspis hors de nos vi(ll)es face à la censure de leur site, censure effectuée par wordpress. Leurs travaux ont permis, à de nombreuses reprises, de mettre en lumière l’entrisme et l’expansion des idéologies des conspirationnistes et confusionnistes dans les mouvements de lutte.

Le Collectif Missak & Mélinée

Communiqué

Ce mercredi 14 décembre vers 15 heures, un groupe d’environ trente
personnes a agressé des lycéens du Lycée autogéré de Paris (L.A.P).
Peu avant, un groupe d’extrême droite désigné comme le  GUD s’employait à
diffuser des tracts dans le secteur (Paris 15e), quelques lycéens les ont
enjoints de cesser.
Manifestement insatisfait de cet état de fait, le groupe est donc revenu
en force afin de se livrer à une expédition punitive sur des lycéens au
sortir de leur établissement. Quatre personnes ont été visées, deux ont du
être hospitalisées, sans gravité pour l’un mais avec une blessure au crâne
pour l’autre. Ce dernier a pris un violent coup de pied à la tête et s’est
entendu dire « de la part du GUD ».

Ceci illustre très vraisemblablement la volonté de s’organiser pour la
mouvance fasciste qui s’exprime librement ces derniers temps dans les rue
parisiennes à l’occasion de diverses manifestations de protestations
notamment contre  des spectacles  jugés blasphématoires.

Depuis quelques années et plus encore en 2010, la question de la
réapparition du GUD est régulièrement évoquée. Ce mouvement avait évoluer
vers le traditionalisme ; la mobilisation récentes de certains milieux
catholiques dans les rues de Paris donnent sans doute à certains l’espoir
d’une réimplantation pérenne.

De tels faits sont de nature à constituer un défi pour le mouvement
ouvrier parisien en vue d’organiser les conditions d’une réponse adéquate.

COLLECTIF MISSAK & MÉLINÉE

missaketmelinee[at]riseup.net